Comment gérer les repas de fête ?

par Pauline Riviere


Dernière modification le 18 déc. 2018



Noel se profile et ses réjouissances gastronomiques peuvent nous inquiéter que l’on soit en phase de

préparation d’une chirurgie ou que l’on soit déjà opéré … peur de reprendre du poids ? Quelques

trucs pour profiter pleinement de cette période qui fait, avant tout, du bien au moral !

 

Certes les repas sont plus riches et surtout moins équilibrés : qu’importe. Profitez ! Ce n’est pas 2

repas qui vont mettre à mal tous les efforts que vous faites tout au long de l’année. L’équilibre

alimentaire se construit sur plusieurs jours. Faites confiance à votre corps : si vous avez trop mangé

un jour, le lendemain vous aurez certainement plus envie d’aliments légers comme un bon pot-au-

feu, des fruits ….

 

Pour compenser des excès qui pourraient se prolonger sur plusieurs jours : bouger ! Marchez, faites

une sortie en vélo avec les enfants, allez à la piscine en famille : cela vous aidera à éliminer toutes les

calories superflues.

Quelques conseils toutefois :

Pendant les repas de fête : respectez votre satiété. En écoutant son corps (plutôt que belle-maman),

on évite de manger vraiment trop. Mâchez chaque bouchée, profitez de chaque saveur dans votre

bouche : votre cerveau enregistrera mieux chaque calorie ingérée et se régulera d’autant mieux.

Les semaines qui suivent reprenez votre équilibre alimentaire mais sans restriction : des repas

 

complets et équilibrés, sans restriction, que vous mangez doucement : le poids devrait rester stable.

 

Si vous êtes opéré :

Effectivement vous ne pourrez pas manger autant en quantité, même si le repas se prolonge. A vous

de choisir les plats que vous préférez. Quelques astuces :

  • Eviter de manger les biscuits apéritifs pour pouvoir faire honneur au repas
  • Faites-vous servir un verre de vin ou de jus de fruits que vous ferrez durer sur toute la durée de l’apéritif et du repas
  • N’oubliez pas la mastication : parfois la convivialité nous fait oublier de mâcher et avaler tout rond risque de créer un blocage.
  • Eviter de toucher au pain pour garder de la place pour le plat
  • Votre hôte se formalisera moins de vous voir refuser le fromage que le dessert
  • Attention aux aliments gras comme le foie gras, saumon fumé, sauces et buche au beurre (ou glacée) qui peuvent générer des dumping syndrome… testez les avant si vous y tenez (voilà une bonne excuse pour s’offrir un petit morceau de foie gras avant le 25 décembre !)

 

N’oubliez pas que Noel ce n’est pas que manger : décoration du sapin, cadeaux, réunion de famille et

vacances … cela rend possible de grandes balades à plusieurs pour aller chercher du houx ou des

branches de sapin qui décoreront la porte d’entrée ; toute cette fébrilité autours de Noel pourrait

vous aider à moins grignoter car vous êtes occupé et vous vous sentez bien, entouré de vos proches.

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.