Quel Menu pour Noel

par Pauline Riviere


Dernière modification le 08 déc. 2020



A 2 semaines de Noel, si nous parlions du menu que vous allez proposer à vos convives ?

Un petit mot d’abord sur les atouts nutritionnels des plats traditionnels, histoire de se déculpabiliser (et donc de savourer encore mieux) en mangeant ces plats qui nourrissent les corps mais aussi l’esprit avec ce qu’ils portent de nos traditions Françaises.

Je vous propose ensuite quelques alternatives, plus light mais savoureuses... à vos marmites !

 

Le huîtres, pleines de vitamines

 Les huîtres, sont intéressantes car elles apportent des vitamines et de l'iode, ce qui est bon pour le fonctionnement thyroïde. Elles sont aussi très peu caloriques : 100 calories pour une douzaine d'huîtres.

Le foie gras se déguste avec modération, il est très calorique. Mais il faut aussi souligner les atouts de cet aliment de fêtes : ses graisses sont essentiellement constituées d'acides gras mono-insaturés qui ne sont pas néfastes pour les maladies cardio-vasculaires. Elles ne font pas monter le cholestérol.

 

Le saumon fumé, riche en Omega 3

En entrée, le soir de Noël, on peut aussi déguster du saumon
fumé en entrée. Le saumon est un poisson gras, donc riche
en Oméga 3. Ces derniers une triple action : faire baisser le taux de
triglycérides, ces graisses qui circulent dans le sang. Diminuer l'agrégation
plaquettaire, autrement dit le risque de formation d'un caillot, donc le risque
d'embolie. Et enfin, augmenter le taux de bon cholestérol. Attention aux toasts
beurrés ou blinis  avec crème fraîche. A consommer nature ou avec un filet de citron accompagnée d’une salade verte et quelques asperges blanches

Et la dinde aux marrons ?

Il s'agit là d'une viande pauvre en cholestérol et particulièrement maigre :
seulement 2 à 6% de graisses si on enlève la peau. De plus riche en protéines,
donc viande très rassasiante. La dinde de Noël rebute parfois ceux qui sont au
régime : c'est la sauce d'accompagnement, la farce et les marrons qui
apportent les calories. Sans tourner le dos aux traditions, on peut cuisiner
plus léger en mélangeant marrons et légumes verts."

Et la fameuse bûche de Noël peut etre remplacée par des fruits exotiques pour terminer quand même le repas en beauté

Zoom sur un menu de Noël plus léger.

Pour ouvrir l'appétit, le saumon fumé avec du pamplemousse en salade

Exit le saumon fumé avec les toasts de pain de mie et la motte de beurre ! Place au mariage frais du saumon fumé avec le pamplemousse.
N'oubliez pas le radis pour la note croquante et ajoutez quelques herbes pour parfaire la décoration du plat. Le tour est joué, tout le monde n'y voit que du feu (et rien ne vous empêche de prévoir du pain aux raisins pour ceux qui ne font pas attention à leur ligne !).
Si vous n'aimez pas les radis (qui apportent une touche de couleur), vous pouvez utiliser des grains de grenade (que l'on appelle arilles), acidulé, frais et croquants.

En entrée : des Saint-Jacques en chaud-froid

Quelques feuilles de roquette, des noix de saint-Jacques marinées mises en valeur par une petite vinaigrette à l'huile de noisette, et le fruité des poires, voilà un mariage de saveurs qui va faire mouche !

Les petites trucs en plus

  • Pour changer, poêlez rapidement les saint-Jacques pour un chaud-froid qui sera tout aussi réussi.
  • Si vous craignez la saveur très poivrée de la roquette, misez sur de la mâche, plus douce, qui laissera mieux s'exprimer les saint-Jacques.
  • Si le sucré-salé vous déplaît, remplacez la poire par du céleri rave cuit al dente.

Ingrédients pour 4 pers.
- 150 g de roquette
- 12 noix de St Jacques
- 2 à 3 poires type Williams
- 2 citrons
- une poignée de noisettes
- huile d'olive
- huile de noisette
- sel, poivre du moulin

En plat, faites voyager vos invités avec un wok de suprêmes de volaille laqués

La volaille découpée en petits filets, que vous cuisinez sautés au wok, voilà une idée exotique sympa pour éviter les marrons, la sauce foie gras et autre crème aux morilles.
Optez pour une volaille pas trop grasse : une pintade plutôt qu'un chapon. Si vous avez la possibilité d'acheter un poulet bio et fermier de qualité, n'hésitez pas. Mieux vaut une bonne viande simple qu'un plat qui se veut élaboré au rabais.


Ingrédients pour 6 pers. (ou 4 gourmands)
- 6 pièces de suprêmes de poulet avec la peau
- 6 g de fécule de maïs
- 6 pincées de sel fin
- 12 tours de moulin à poivre
- 1 cl d'huile de sésame

​Pour la marinade
4 g de câpres au vinaigre
- 2 c.à café de poudre de gingembre
- 3 cl de sauce soya légère ou claire
- 5 cl de sauce soja
- 6 pincées de sel fin
- 10 g de sucre en poudre
- 6 tours de moulin à poivre
- 6 cl d'eau
- 2 cl d'huile de sésame
- 2 cl de sauce huître

Pour les crêpes
- 300 g de farine de blé
- 18 g de lait en poudre
- 6 pincées de sel fin
- 19 cl de lait entier
- 30 g d'oignons nouveaux
- 38 g de fécule de maïs
- 3 œufs
- 17 cl d'eau

​Pour le reste de la recette
- 200 g de gousses d'ail
- 15 cl d'huile d'olive
- 6 pincées de sel fin
- 60 g de gingembre frais
- 1/2 botte de coriandre fraîche
- 3 échalotes

 

Ne prenez pas peur, le temps de préparation n'est que de 25 minutes, et la cuisson est rapide. Parfait pour un repas de fête.

Préparation de la recette :

Pour la volaille :
Couper les filets avec la peau en grosses lamelles.
Mélanger tous les ingrédients de la  marinade, puis laisser mariner la volaille dedans pendant 5 min.

Pour les crêpes :
Éplucher l'oignon et le ciseler finement.
Mélanger la fécule, la poudre de lait et la farine. Réaliser un puits au centre et verser le lait, l'eau et les œufs. Une fois bien mélangé, ajouter l'oignon nouveau.
Verser un filet d'huile dans une poêle bien chaude, couler la pâte jusqu'à obtenir 1 cm d'épaisseur. Cuire entre 3 et 4 min de chaque côté pour obtenir une crêpe épaisse et dorée. Répétez cette étape avec le reste de pâte.

Pour l'ail rôti :
Préchauffer le four à 160 °C.
Mettre les gousses d'ail dans un plat ou sur une plaque avec un peu d'huile d'olive et les assaisonner de sel et de poivre. Enfourner pendant 15 min.

La cuisson du wok :
Éplucher et ciseler les échalottes.
Éplucher et hacher le gingembre. 
Ciseler la coriandre. 
Faire chauffer un wok à feu moyen. Verser un fond d'huile (environ 1 cm) et colorer les cubes de volaille, puis les réserver.
Ajouter dans le wok le gingembre, les échalotes et la coriandre. Lorsque ceux-ci sont légèrement colorés, ajouter le jus de la marinade et remettre la volaille.
Faire réduire le tout à feu vif jusqu'à obtenir une sauce onctueuse et "nappante".

Pour le dressage :
Présenter la crêpe coupée en quartiers et disposer les morceaux de volaille nappés de sauce au-dessus.

 

En dessert, des poires pochées au gingembre

Charlotte poires, marron et chocolat

Pour 8 personnes

3 poires
30 biscuits à la cuiller
200g de crème de marrons
200g de tofu soyeux
225ml de lait de riz
2 càc rases d’agar-agar
100g de chocolat noir
2 blancs d’œufs
50g de sucre de canne blond
200ml de crème de soja liquide

 

Recette :

Eplucher les poires, couper en deux et cuire 15 minutes à la vapeur.

Garnir un moule à charlotte de biscuits à la cuiller.

Mixer le tofu soyeux et la crème de marrons.

Dans une casserole, mélanger 100 ml de lait de riz et 1 càc d’agar-agar. Porter à ébullition, laisser frémir 30 secondes, et mixer avec le mélange aux marrons. Verser dans le fond de la charlotte.

Placer au réfrigérateur jusqu’à prise complète (30 minutes).

Couper les poires en morceaux, sauf ½ poire que l’on garde pour la déco.

Déposer les dés de poires sur la mousse aux marrons.

Faire fondre le chocolat.

Faire chauffer la crème de soja.

Battre les blancs en neige avec le sucre.

Dans une casserole, mélanger 125 ml de lait de riz et 1 càc d’agar-agar. Porter à ébullition, laisser frémir 30 secondes.

Mélanger le chocolat fondu, la crème, le lait + agar. Ajouter délicatement les blancs d’œufs. Verser dans le moule à charlotte. Lisser.

Placer au réfrigérateur pour 30 minutes. La charlotte peut se conserver ainsi 24 heures. Démouler puis décorer avec la moitié de poire restante, et éventuellement des billes chocolatées.